Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 19:03

Mes photos sont sur le site de l'agence JBVNEWS :

http://jbvnews.com/11,3142.html

Repost 0
Published by Sophie LIiédot - dans Maroc
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 20:26

20100329-DSC07556.jpg

 

20100329-DSC07561.jpg

 

20100329-DSC07560.jpg

 

20100329-DSC07551.jpg

 

26 mars 2010

20100329-DSC07541.jpg

Repost 0
Published by Sophie LIiédot - dans Maroc
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 20:15

Une médina (en arabe : المدينة العتيقة ), désigne la partie ancienne d'une ville par opposition aux quartiers modernes de type européen. Ce terme est surtout employé dans les pays du Maghreb, en Afrique de l'Ouest et en Afrique de l'Est.

 

20100326-DSC07143.jpg

 

20100326-DSC07147.jpg

 

20100326-DSC07150.jpg

 

20100326-DSC07157.jpg

 

20100326-DSC07159.jpg

 

20100326-DSC07165.jpg

 

20100326-DSC07168.jpg

 

20100326-DSC07170.jpg

 

20100326-DSC07173.jpg

 

20100326-DSC07174.jpg

 

20100326-DSC07179.jpg

 

20100326-DSC07185.jpg

 

20100326-DSC07190.jpg

 

20100326-DSC07191.jpg

 

20100326-DSC07197.jpg

 

20100326-DSC07206.jpg

 

Place Jemaa-el-fna

 

20100326-DSC07202.jpg

 

20100326-DSC07212.jpg

Repost 0
Published by Sophie LIiédot - dans Maroc
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 20:05

20100326-DSC07095.jpg

 

20100326-DSC07139.jpg

 

20100328-DSC07507.jpg

 

20100327-DSC07220.jpg

 

20100327-DSC07403.jpg

 

20100329-DSC07537.jpg

 

20100328-DSC07434.jpg

 

20100328-DSC07430.jpg

 

20100328-DSC07427.jpg

 

20100328-DSC07428.jpg

Repost 0
Published by Sophie LIiédot - dans Maroc
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 19:23

Le jardin Majorelle est le jardin botanique touristique de Marrakech au Maroc du peintre français Jacques Majorelle (1886-1962) créé en 1931. Propriété de Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé depuis 1980.

 

20100327-DSC07232.jpg

 

20100327-DSC07255.jpg

 

20100327-DSC07260.jpg

 

20100327-DSC07264.jpg

 

20100327-DSC07273.jpg

 

20100327-DSC07276.jpg

 

20100327-DSC07295.jpg

 

20100327-DSC07299.jpg

 

20100327-DSC07303.jpg

 

20100327-DSC07320.jpg

 

20100327-DSC07325.jpg

 

20100327-DSC07326.jpg

 

20100327-DSC07327.jpg

 

20100327-DSC07333.jpg

 

20100327-DSC07335.jpg

 

20100327-DSC07336

 

 20100327-DSC07343.jpg

 

20100327-DSC07344.jpg

 

20100327-DSC07355.jpg

 

20100327-DSC07360.jpg

 

20100327-DSC07368.jpg

 

20100327-DSC07382.jpg

 

20100327-DSC07385.jpg

 

20100327-DSC07400.jpg

 

20100329-DSC07543.jpg

 

En 1919 le peintre français Jacques Majorelle (1886-1962) (fils du célèbre ébéniste artiste décorateur Art nouveau Louis Majorelle de Nancy) s'installe dans la médina de Marrakech (alors sous protectorat français) dont il tombe amoureux des lumières, des couleurs, des odeurs, des bruits, de l'architecture, des habitants, des souks, des kasbahs d'argile ...

En 1922 il achète une palmeraie en bordure de celle de Marrakech et en 1931, il fait construire par l'architecte Paul Sinoir sa villa style Art déco d’une étonnante modernité, inspirée de Le Corbusier et du Palais de la Bahia de Marrakech. Il y aménage son habitation principale au premier étage et un vaste atelier d'artiste au rez-de-chaussée pour peindre ses immenses décors.

Amoureux de botanique, il crée son jardin botanique autour de sa villa, structuré autour d'un long bassin central, avec plusieurs ambiances variées, planté d'une végétation luxuriante où se nichent des centaines d’oiseaux. Ce jardin est une œuvre d'art vivante en mouvement, composé de plantes exotiques et d'espèces rares qu'il rapporte de ses voyages dans le monde entier : cactus, yuccas, nénuphars, nymphéas, jasmins, bougainvillées, palmiers, cocotiers, bananiers, bambous ... et orné de fontaines, bassins, jets d'eau, jarres en céramique, allées, pergolas ...

En 1937 l'artiste crée un bleu outremer à la fois intense et clair : le bleu Majorelle, dont il peint les murs de sa villa, puis tout le jardin pour en faire un tableau vivant qu'il ouvre au public en 1947.

Suite à un accident de voiture, Majorelle est rapatrié à Paris où il disparaît en 1962. Le jardin est alors laissé à l'abandon.

En 1980 Yves Saint-Laurent et son partenaire Pierre Bergé fondent « l'Association pour la Sauvegarde et le Rayonnement du Jardin Majorelle », rachètent la villa atelier et le jardin qu'ils font restaurer et développer dans l'esprit de l'auteur des lieux en faisant passer le nombre d'espèces du jardin de 135 à plus de 300. Ils conservent la partie habitation pour leur usage privé et transforment l'atelier en Musée d'art islamique de Marrakech ouvert au tourisme où ils exposent leur collection personnelle d'objets d'art Islamique du Maghreb, d'Orient, d'Afrique et d'Asie : bijoux, armes, textiles, tapis, boiseries, poteries, céramiques Berbères, toiles et dessins de l'artiste... Décédé le 1er juin 2008, Yves St Laurent y a fait déposer ses cendres.

Aujourd'hui, le jardin, entretenu par 20 jardiniers est devenu une des plus importantes attractions touristiques de Marrakech.

 

Repost 0
Published by Sophie LIiédot - dans Maroc
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 19:16

Le mellah désigne au Maroc le quartier où habitaient les résidents juifs de la ville. De hauts murs entourent celui-ci afin de bien séparer populations musulmane et juive. L'origine du mot mellah vient d’une activité réservée à certains juifs Marocains, par laquelle ils mettaient les têtes coupées dans le sel pour pouvoir les conserver le plus longtemps possible et les exposer devant le public, c’étaient surtout les têtes des rebelles qui se révoltaient contre le pouvoir central. Cette activité à vu son apogée à l’époque de Moulay Ismail.

 

20100328-DSC07531.jpg

 

20100328-DSC07533.jpg

 

20100328-DSC07527.jpg

 

20100328-DSC07526.jpg

 

20100328-DSC07508.jpg

 

20100328-DSC07510.jpg

 

20100328-DSC07511.jpg

 

20100328-DSC07518.jpg

 

20100328-DSC07524.jpg

 

20100328-DSC07522.jpg

Repost 0
Published by Sophie LIiédot - dans Maroc
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 19:11

La mosquée Koutoubia (arabe : الكتبية [kutubiyah]) est un édifice religieux édifié au XIIe siècle à Marrakech (Maroc) et représentatif de l'art des Almohades.

20100326-DSC07124.jpg

 

 

La Ménara

20100328-DSC07418.jpg

 

20100328-DSC07417.jpg

Repost 0
Published by Sophie LIiédot - dans Maroc
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 19:02

Le Palais de la Bahia, situé à Marrakech, est un chef d'œuvre de l'architecture marocaine dont la construction remonte à la fin du XIXe siècle, comme la plupart des palais arabo-andalous, il renferme de beaux jardins et de jolis patios, et comporte 150 chambres richement décorées.

La construction du palais a été entreprise par l’architecte marocain El Mekki pour le compte du grand vizir Ahmed ben Moussa dit Ba Hmad (1841-1900) pour y loger ses 4 épouses et ses 24 concubines.

Sous le Protectorat, le général Lyautey en fit son domicile.

Le Palais de la Bahia, comme beaucoup de bâtiments historiques de cette époque au Maroc, est dans un état de conservation très dégradé. Un programme de restauration est annoncé pour 2011. Le Palais de la Bahia est souvent utilisé pour des concerts de musique andalouse ou pour des expositions d'art.

20100328-DSC07460.jpg

 

20100328-DSC07461.jpg

 

20100328-DSC07462.jpg

 

20100328-DSC07465.jpg

 

20100328-DSC07468.jpg

 

20100328-DSC07473.jpg

 

20100328-DSC07478.jpg

 

20100328-DSC07480.jpg

 

20100328-DSC07481.jpg

 

20100328-DSC07489.jpg

 

20100328-DSC07496.jpg

 

20100328-DSC07500.jpg

Repost 0
Published by Sophie LIiédot - dans Maroc
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 18:51

Le palais El Badi, situé à Marrakech, a été édifié à la fin du XVIe siècle par le sultan saadien Ahmed al-Mansur Dhahbî pour célébrer la victoire sur l'armée portugaise en 1578 dans la bataille connue sous le nom de Bataille des Trois Rois. La construction de ce fastueux palais dura de 1578 à 1603. Les matériaux les plus riches furent utilisés pour décorer les 360 pièces du complexe princier.

Aujourd'hui, il ne reste qu'une immense esplanade creusée de jardins, plantée d'orangers et entourée de hauts murs. En effet, en 1696, le sultan alaouite Moulay Ismaïl a pris ce qu'il y avait de plus riche dans ce palais pour construire la ville impériale de Meknès.

La conception de ce joyau de l'art islamique a été influencée par l'Alhambra de Grenade.

 

20100328-DSC07436

 

20100328-DSC07437.jpg

 

20100328-DSC07448.jpg

 

20100328-DSC07452.jpg

 

20100328-DSC07453.jpg

Repost 0
Published by Sophie LIiédot - dans Maroc
commenter cet article